Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Accueil dhammadana.org ; lien direct vers le début du texte
Vous êtes ici : accueil > livres > l’itinéraire d’un renonçant > une histoire qui tombe au bon moment

L’itinéraire d’un renonçant

<- retour

Une histoire qui tombe au bon moment

Sans réfléchir, je me dis qu’une idée de scénario finira bien par faire irruption dans ma tête en temps voulu. Quelques jours après seulement, une histoire me tombe dessus telle la foudre. Il me suffit presque de cracher par écrit tout le scénario qui défile tout seul dans mon esprit. Jamais je n’avais éprouvé une telle inspiration ; c’est comme si j’avais déjà vu ce film, dont l’histoire qu’il raconte ressemble à la mienne. Un jeune homme, lassé de son existence qui ne le mène jamais à rien de satisfaisant, fait une rencontre qui semble lui révéler enfin un but précis, ayant une grande signification. Peu à peu, il entame une démarche qui le conduira à se défaire de manière radicale de tous les liens qui l’emprisonnaient à une vie misérable. Œuvrant comme un forcené, je compose toute l’histoire en tout juste quatorze jours.

En plein milieu de ces deux semaines, je reçois un message de la part d’un certain Amid Rochardi, réalisateur cinématographique. Intéressé par mon travail à travers le site dhammadana.org et passionné par l’enseignement de Bouddha, il envisage de tourner un film documentaire pour lequel il sollicite ma coopération. Quand je lui fais part de mon projet, il est réjoui de l’idée et me propose immédiatement d’y participer. Alors que j’accepte naturellement cette aubaine inespérée, sans qu’il n’ait lu une seule ligne du scénario, il m’offre de prendre les choses en main de façon, dit-il, à donner à un tel projet les moyens qu’il mérite, à savoir une production adéquate à un film cinématographique. À travers les messages qu’il me destine, je comprends très clairement qu’Amid est une personne de confiance, un vrai passionné dont le premier souci est d’effectuer un travail aussi authentique que possible. Je lui envoie donc le scénario et, après qu’il en ait pris connaissance, il se charge de le faire lire à des professionnels. Ce texte exigera probablement quelques peaufinages avant d’être ré-écrit pour l’adapter à la réalisation cinématographique. Demandant plusieurs années de préparation, le film se fera en temps voulu.

haut de page

suite ->